KESHIN
 - Esprit de Détermination -

 Concepts 


ENZAN NO METSUKE :               

Contemplation des lointaines montagnes.
Le concept Enzan no Metsuke veut dire le fait de diriger le regard à une certaine distance, au loin, sans fixer aveuglément, plutôt en regardant toutes les choses d'une manière égale et de même importance, dans un large champ de vision
Il n'est pas nécessaire de regarder en détail l'ennemi, aux dépens de l'ignorance d'autres menaces. Il est toutefois nécessaire de percevoir sa distance et sa vitesse d'exécution. L'ennemi devant nous sera au centre de notre champ de vision, mais ne sera pas le point fixe visuel ; d'où les paroles de Musashi : 

La perception est forte et la vue est faible.

Ce terme "Metsuke" peut se traduire par :
Regard / Vision / Vigilance / Perception / ...au-delà du sabre / Conscience de l'environnement ......
En traduction littérale, c'est "les yeux collés", c'est-à-dire "poser son regard". C'est aussi, "regarder les montagnes au loin".

Avant de débuter un Kata, l'adversaire est dans notre champ visuel, mais ne doit pas être la cible unique, le point de fixation du regard. L'état d'esprit influence l'attitude du corps, de même, notre manière de poser notre regard (voir Fudoshin).
Cependant, dès le début du Kata, notre regard doit changer et se focaliser sur l'adversaire. Il faut montrer avec nos yeux, à ce moment là, que nous regardons l'ennemi dans les yeux et que nous n'avons plus cette vision globale de la scène.
D
ans Kiri Oroshi ou Tsuki, le regard ne suit pas la lame pendant la coupe ou la pique, il faut regarder l'adversaire devant soi.
Si le regard est mal positionné, il y a une perte de vision de la cible dans sa globalité, et bien sûr, une perte de la vision d'une possible riposte (voir Kasso-Teki).

Lors d'une rotation, il faut d'abord visualiser l'ensemble de l'environnement (vision large), et ensuite on peut focaliser son regard sur le prochain adversaire (vision rétrécie). C'est le pivotement de la tête vers l'adversaire, dans un premier temps, et la pose du regard, qui vont entraîner l'ensemble du reste du corps vers la bonne position.